Contact

Pour toutes informations complémentaires :

Château ROBIN | Castillon Côtes de Bordeaux
33350 Belvès de Castillon


Email : info@chateau-robin.com
Bureau : +33 (0)5 57 47 92 47
Fax : +33 (0)5 57 47 94 45
Mobile Jérôme Caillé : +33 (0)6 71 49 12 59

Contact

J'aime Château Robin

Château Robin Côtes de Castillon
Château Robin Imprimer Envoyer

Boire un grand vin procure de l’émotion, du plaisir, il touche notre âme. Au même titre que n’importe quelle forme d’art : culinaire, musical, cinématographique, architectural, pictural…
Le vin est un produit culturel, avant d’être un produit de luxe, de grande consommation, ou encore un « business ».
Boire un vin c’est voyager, c’est ressentir le climat et le sol propre à un terroir, c’est faire connaissance avec les hommes et les femmes qui l’ont produit, c’est découvrir les cépages propres à une région.

Un grand vin est une œuvre.

Château Robin | Côtes de Castillon
Etre vigneron, c’est comprendre son terroir, puis le mettre en valeur, en fonction de ses goûts, ses convictions et ses moyens. Quand on commence, on a des influences liées à nos expériences de travail et de dégustation. L’objectif est ensuite de développer sa propre personnalité et son propre style.

Faire un grand vin est un art.

Le vin est le résultat de quatre ingrédients :


Le terroir : L’Artiste, c’est lui ! Le terroir est au vin ce que la mélodie est à la musique, ou la qualité des ingrédients en cuisine. Il est le sang du cheval, il est le coût de crayon de l’architecte. Sans terroir, pas de grand vin !

Le travail des hommes : un travail dur, répétitif. Un seul moteur, la passion. Sans passion, le vigneron ne pourra jamais faire un grand vin.

Les moyens dont les vignerons disposent pour produire leur raisin, les vinifier et élever leur vin : faire une bouteille de vin de qualité à Bordeaux, c’est trois années d’un dur et long travail, quotidien. Une année dans les vignes, deux années dans les chais. Chacune des décisions que doit prendre chaque jour le vigneron, dans ses vignes ou dans ses chais a un coût. Une bouteille de vin est le résultat de plusieurs milliers de décisions et suppose donc des investissements humains et matériels importants.

Une philosophie : si un vigneron ne sait pas ce qu’il veut faire comme vin, s’il ne fait pas dans cette perspective des choix clairs sur son travail dans la vigne ou au chai, il y a fort à parier qu’il n’obtiendra pas de résultats satisfaisants. C’est comme une chanson avec une belle mélodie mais sans texte, ou un livre bien écrit sans histoire.
Si l’un de ces paramètres fait défaut, l’émotion sera moins forte, l’œuvre sera moins belle.